Strasbourg, 7 mai 1770. Un carrosse impérial franchit le Rhin direction l’île aux Epis. A l’intérieur, une petite fille de 14 ans regarde avec émotion la foule qui l’acclame. Cette enfant, c’est l’archiduchesse d’Autriche Maria Antonia Anna Josepha Joana de Habsbourg-Lorraine devenue depuis quelques jours Dauphine de France après son mariage par procuration avec Louis XVI. Le 16 octobre 1793, le tribunal révolutionnaire reconnaît Marie-Antoinette coupable ! Elle est accusée de coopération avec les puissances étrangères. Un verdict, suivi d’une peine qui doit être exécutée sans délai : la condamnation à mort. Que s’est-il passé pendant ces 23 années pour que Marie-Antoinette troque le carrosse impérial qui la menait vers la gloire pour une charrette qui l’emmène à l’échafaud ? Était-elle réellement coupable ? La « frivole et dévergondée », Marie-Antoinette a été condamnée, sans preuve, pour intelligence avec l’ennemi. Mais qui était-elle vraiment ? Comment sa personnalité a-t-elle évolué entre l’enfant autrichienne qu’elle était et la femme la plus détestée du royaume de France qu’elle est devenue ? Était-elle véritablement une traîtresse ? Fallait-il guillotiner Marie-Antoinette?