Comme tous les autres êtres vivants, les plantes ont développé des stratégies d’adaptation pour assurer leur pérennité. Comme tous les êtres vivants, les plantes naissent, croissent, vieillissent et meurent. Elles sont confrontées aux problèmes de la survie, de la maladie et de "l’espérance de vie" ; elles doivent donc se nourrir, se protéger et se soigner. Elles ont développé, en fonction de leur environnement, les stratégies de survie les plus efficaces. Mais les plantes ont du intégrer une contrainte majeure : l’impossibilité de se mouvoir! Un handicap que le monde végétal a surmonté en développant des "super-pouvoirs" qui fascinent les hommes et, en premier lieu, un impressionnant arsenal chimique.

Leur spécificité biologique a permis aux plantes de conquérir tous les milieux naturels de la planète et de constituer la biomasse la plus importante. Elles ont envahi tous les biotopes, des déserts de feu (Cactus, Acacia) ou de glace (Algues), des étendues marécageuses (plantes carnivores) aux cités. On les retrouve au coeur des villes, dans le béton (Ailante) mais aussi dans nos déchets (Sureau).

Pour réussir cette extraordinaire performance colonisatrice, les végétaux ont développé mille et un stratagèmes que l’on peut volontiers qualifier de ‘génie végétal’. Mais le véritable génie végétal n’est-il pas d’avoir séduit l’homme au point qu’aujourd’hui celui-ci reverdit le béton et le bitume de nos cités. Certains, même, envisagent de créer de véritables cités végétales.



Plantes sur-puissantes - Partie 2 de 2