Des milliards de neurones, des milliards de connexions , une puissance encore innégalé par aucun ordinateur. Le cerveau humain est depuis des siècles l'object de toutes les attentions. On l'a mesuré, pesé, disséqué, cartographié. On a élaboré les théories les plus fantaisistes comme les plus racistes. On a cherché à percer ses mystères sans beaucoup de succès. Mais un coin du voil est en passe de se lever. On sait désormais que le cerveau est en perpétuel mouvement, qu'il se transforme tout au long de la vie. Ces découvertes scientifiques suscitent les plus grands espoirs. Espoir pour les aveugles comme la petite Rose à trouver un nouveau chemin dans son cerveau et à voir pour la première foi. Espoir pour comprendre la remarquable mémoire de l'écrivain autiste Daniel Tammet qui voit les nombres comme des formes et des couleurs. Espoir pour mieux traiter les disfonctionnements et pathologies du cerveau. Espoir mais inquiétudes aussi sur les risques de manipulation alors qu'au États Unis, les cours prétendent user des technologies pour détecter les mensonges des accusés. Bienvenue dans le monde d'après.