Aux États-Unis, un Américain sur 120 est en prison. L'Amérique est aujourd'hui le pays qui incarcère le plus ses citoyens, loin devant l'Iran ou même la Chine. Voler une pizza ou fumer du cannabis peut valoir jusqu'à 80, 100 ou même 150 ans de prison, s'il y a récidive. Conséquence de cette politique ultra-répressive : des prisons surpeuplées où règne parfois une extrême violence.

Pour faire face à l'afflux de prisonniers, une nouvelle génération de pénitenciers a vu le jour. Objectif : surveiller un maximum de détenus avec un minimum de personnel. Cellules entièrement vitrées, filmées 24h sur 24 : les prisonniers ne sont presque jamais en contact avec leurs gardiens et n'ont plus aucune intimité. Même les parloirs avec les familles se fontpar vidéos interposées. Ces méthodes sont-elles efficaces, notamment face aux membres des gangs qui composent 60% de la population carcérale ?

Aujourd'hui, 3 000 détenus attendent dans le couloir de la mort. Bernard de La Villardière s'est rendu en Floride pour un entretien exceptionnel avec l'un d'entre eux, Anthony Mungin, condamné pour meurtre. Pour l'instant, seuls 17 états américains ont aboli la peine de mort.

Société