Des chantiers financés par Pékin ou remportés grâce aux tarifs défiant toute concurrence reviennent aux entrepreneurs chinois. Au Cameroun, pays francophone, les Chinois sont cinq fois plus nombreux que les Français. Monsieur Peng construit des routes, Monsieur Yan a une quinzaine de boutiques dans le Chinatown de Douala.

La mafia chinoise a aussi relancé le trafic de l'ivoire. La Chine a, de plus, besoin de pétrole, de bois et de denrées alimentaires. Dans la forêt équatoriale, des paysans chinois cultivent du riz, et dans le golfe de Guinée, des pêcheurs chinois cohabitent avec des pêcheurs locaux. Pékin a aussi développé dans quinze pays d'Afrique des instituts Confucius où les écoliers peuvent apprendre le chinois.

Société