Pendant la Deuxième Guerre Mondiale, quand les troupes allemandes massacraient des populations entières, que les juifs étaient déportés vers les camps d'extermination, le pape Pie XII reste de marbre. Quand les troupes allemandes envahissent la Pologne, que les prêtres et religieux catholiques sont torturés, abattus, Pie XII ne bouge pas.

Le Vatican est pourtant l'un des endroits les mieux informés au monde. Le pape et ses cardinaux reçoivent des rapports des Eglises d'Europe, des messagers, des envoyés di- plomatiques des pays en guerre, des individus qui viennent témoigner. A partir de 1942, de nombreux catholiques vont au Saint-Siège pour faire connaître la situation des juifs qui meurent de faim dans les ghettos avant d'être tués dans les camps. Le pape ne réagit toujours pas.

Société