« Super size me » est un film documentaire américain, réalisé par Morgan Spurlock. Ce journaliste enquête pendant tout un mois sur les effets néfastes du « fast-food » qui entraînent un accroissement de l 'obésité. Au USA, deux adolescente, ont fait un procès contre la société de « Mc Donald » car elles déclaraient avoir été obèses à cause de cette dernière. Elles l'accusait de ne pas les avoir prévenu de la nocivité des repas servis. Le juge à déclaré que si les avocats prouvaient que McDo exigeait de ses clients trois visites quotidiennes et que ce régime s'avérait très dangereux ils pourraient remporté le procès. C'est alors qu'il se lance un défi : se nourrir exclusivement de produits venant de chez « Mc Donald », et ce pendant 30 jours, matin, midi et soir. Pour cela, il s'impose : d'utiliser le taxi, comme moyen de transport afin de ne faire que 5000 pas/jour (ceci étant la moyenne d'un américain), d'essayer tout les plats que propose « Mc donald » au moins une fois, de ne prendre que les aliments figurant dans le menu et enfin de prendre des menus « super size » (taille maximum) chaque fois que l'on la lui proposera. Au cours de cette expérience, il sera suivi attentivement par 3 médecins et d'une nutritionniste.

Afin de réaliser son enquête (analyser le rôle de ce type d'alimentation et l'impact de celle-ci sur la santé), il alla interroger nombres de spécialistes dans les plus grandes villes (Boston, New-York) tels qu'un ancien secrétaire de la santé des états-unis, des professeurs de gym, des cuisiniers de cantines scolaires, des publicitaires, des avocats et des législateurs qui lui exposèrent leurs doutes, craintes envers ce genre d'alimentation. A la fin de ces 30 jours, Morgan Spurlock prit 11kg, endommagea son foie, augmenta son taux de cholestérol de 0,65 g/L de sang. A mainte et mainte reprises, les médecins lui conseillèrent d'arrêter son expérience à cause des risques encourus par celui-ci mais en vain. Il lui fallu plus d'un an pour parvenir à retrouver sa santé optimale.

Ce film-documentaire marqua une prise de conscience importante chez de nombreux américains. A la sortie de ce film, l'industriel « Mc donald » retira tout les menus « super size » tout en niant que cela n'avait aucun rapport avec l'impact du film. De plus, ils instaurèrent une gamme de salade et de sauces allégées.

Société