Des photos d'une soirée bien arrosée sur Facebook, des échanges crûs sur Twitter, des confidences salaces sur un blog trop intime, et le monde entier a accès à la vie privée d'un individu. Désormais, il n'est pas rare que les recruteurs et les entreprises font des recherches approfondies dans cette « base de données » avant d'attribuer un poste ou une promotion mais peuvent décider de vous licencier. Ces informations rendues publiques s'avèrent presque indélébiles. Certains vont devoir subir toute leur vie une vidéo tournée durant leur adolescence et diffusée sur le Web par des camarades trop espiègles. Des spécialistes monnaient - parfois à prix d'or - leurs compétences afin d'aider tout un chacun à renouer avec les délices de l'anonymat. Enquête sur un monde où l’intimité n’existe plus et dans lequel il est quasiment impossible d’effacer ses traces.

Société