Aux Etats-Unis, près de 250 000 amish continuent de mener une existence spartiate régie par des principes stricts vieux de plusieurs siècles. Bravant les interdits de leur communauté, David et Miriam Lapp témoignent dans ce documentaire de leur mode de vie et de leurs croyances.

Arrivés d’Europe au début du XVIIIe siècle, les amish se sont installés dans plusieurs Etats nord-américains, et notamment en Pennsylvanie, où ils continuent de perpétuer des traditions ancestrales. A l’instar des autres membres de cette communauté anabaptiste, David et Miriam Lapp ont choisi de tourner le dos au monde moderne. Chez eux, pas d’électricité et donc pas de télévision ou d’Internet, mais pas de téléphone non plus, ni de voiture. En cas de besoin, comme par exemple pour aller faire leurs courses en ville ou assister à l’office dominical, les Lapp et leurs quatre enfants se déplacent en buggy, une carriole tirée par des chevaux. Mais, s’ils se conforment aux grandes règles de leur religion, particulièrement strictes, David et Miriam n’hésitent pas à en remettre en question certaines autres ni à prendre quelques libertés. L’Eglise amish interdit à ses membres de se faire volontairement photographier ou filmer. Le couple ne manque donc pas de courage, car l’un comme l’autre savent qu’en acceptant de dévoiler leur vie quotidienne dans ce documentaire ils risquent l’excommunication. Autrement dit, de se faire exclure de la communauté dans laquelle ils ont passé toute leur existence et d’être rejetés par leurs proches. Face à la caméra, ils pèsent leurs mots avec soin « pour ne pas offenser (leurs) amis de l’ancien ordre », comme l’explique Miriam.

Société