Chaque semaine, depuis plus de trente ans, Nikos Anastasiou et sa femme quittent à l'aube leur petite ville de Trikala, au pied du massif du Pinde, pour effectuer la tournée des villages isolés en altitude. Pour leurs clients, en grande majorité des personnes âgées, Nikos et sa famille sont bien plus que de simples commerçants.

Société